-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

PSK31

Acronyme: Phase Shift Keying, 31 bauds

 

Histoire: Créé en 1998 par un amateur Polonais Pawel Jalocha, SP9VRC et développé par la suite par Peter Martinez, G3PLX. Ce mode, très populaire depuis sont arrivée dans le mode radioamateur, se démarque de par sa simplicité et son efficacité.

 

Technique : Ce mode utilise seulement 31.25 Hz de largeur de bande pour une vitesse de 32 bauds, soit une vitesse théorique de 50 mots/minute. Son efficacité de 1 baud/Hz est particulièrement intéressante sur les bandes engorgées puisqu’elle permet, théoriquement, de contenir plusieurs dizaines d’amateurs étalés sur la même fréquence dans un spectre audio de 300 à 3000 Hz. De plus, ce mode n’utilise pas de correction contrairement au QPSK31. Le tout est effectué à partir de la carte de son de l’ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio.

 

Liens :

http://aintel.bi.ehu.es/psk31.html

http://en.wikipedia.org/wiki/PSK31

http://www.astrosurf.com/luxorion/qsl-ham-history15.htm

 

Software:

http://www.ham-radio-deluxe.com/

http://www.qsl.net/hamscope/

http://www.mixw.net/

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

BPSK31 (voir PSK31)

Acronyme: Binary Phase Shift Keying, 31 bauds

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

QPSK31

Acronyme: Quadrature Phase Shift Keying, 31 bauds

 

Histoire: Créé en 1998 par un amateur Polonais Pawel Jalocha, SP9VRC et développé par la suite par Peter Martinez, G3PLX.

 

Technique : Ce mode utilise seulement 31.25 Hz de largeur de bande, soit identique au PSK31. Ce mode utilise par contre une correction d'erreurs sans voie de retour (FEC, forward error correction) contrairement au PSK31 qui n’en n’utilise pas. Ce mode est beaucoup moins populaire que son petit frère le PSK31. Le tout est effectué à partir de la carte de son de l’ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio

 

Liens :

http://f1ult.free.fr/DIGIMODES/MULTIPSK/PSK31.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/PSK31

 

Software:

http://www.ham-radio-deluxe.com/

http://www.qsl.net/hamscope/

http://www.mixw.net/

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

PSK63

Acronyme: Phase Shift Keying, 63 bauds

 

Histoire: En avril 2003 Skip Teller, KH6TY, un des co-auteurs du programme Digipan, introduisit une version modifiée du DLL PSKCore lequel supportait maintenant un nouveau mode appelé le PSK63.

 

Technique : Utilise 2 fois plus de largeur de bande que le PSK31, mais bénéficie également de 2 fois plus de vitesse, soit environ 100 mots/minute. Ce mode est plus performant que le RTTY pour beaucoup moins de puissance spectrale. De plus ce mode n’utilise pas de correction, contrairement au QPSK63. Le tout est effectué à partir de la carte de son de l’ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio

 

Liens :

http://en.wikipedia.org/wiki/PSK63

http://www.qsl.net/kh6ty/psk63/

 

Software:

http://www.ham-radio-deluxe.com/

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

QPSK63

Acronyme: Quadrature Phase Shift Keying, 63 bauds

 

Histoire: En avril 2003 Skip Teller, KH6TY, un des co-auteurs du programme Digipan, introduisit une version modifiée du DLL PSKCore lequel supportait maintenant un nouveau mode appelé le QPSK63.

 

Technique : Utilise 2 fois plus de largeur de bande que le PSK31, mais bénéficie également de 2 fois plus de vitesse, soit environ 100 mots/minute. Ce mode est plus performant que le RTTY pour moins de puissance spectrale. De plus, ce mode utilise une correction d'erreurs sans voie de retour (FEC, forward error correction) contrairement au PSK63. Le tout est effectué à partir de la carte de son de l’ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio

 

Liens :

http://f1ult.free.fr/DIGIMODES/MULTIPSK/PSK63.htm

 

Software:

http://www.ham-radio-deluxe.com/

http://f6cte.free.fr/index_francais.htm

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

RTTY

Acronyme: RadioTeleType

 

Histoire: Inventé au début du 19e siècle, il fut récupéré par les radioamateurs grâce au équipement Bell System dans les années 60. De nos jours, les ordinateurs ont remplacé les vieux équipements mécaniques.

 

Technique : Le RTTY utilise plusieurs types de modulation, dont le plus populaire est le FSK avec un espacement d’environ 1.2 Khz. Ce mode est encore très utilisé sur les bandes amateurs. Le tout est effectué à partir de la carte de son de l’ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio.

 

Liens :

http://www.rtty.com/

http://www.astrosurf.com/luxorion/qsl-ham-history15.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/Radioteletype

 

Software:

http://www.qsl.net/hamscope/

http://www.mixw.net/

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

CW (morse)

Acronyme: Continuous wave

 

Histoire: Inventé par Samuel Morse en 1835, ce mode fut initialement utilisé en télégraphie, puis utilisé par les premiers opérateurs radio, y compris les radioamateurs. Ce mode est encore très populaire de nos jours.

 

Technique : Le CW transmet simplement une porteuse modulée au moyen d’une clef morse, de nos jours il est possible d’effectuer la même opération au moyen d’un clavier et d’un ordinateur. Le tout est effectué à partir de la carte de son de l’ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio

 

Liens :

http://www.astrosurf.com/luxorion/qsl-ham-history.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/Continuous_wave

http://en.wikipedia.org/wiki/Morse_code

 

Software:

http://www.qsl.net/hamscope/

http://www.mixw.net/

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

PACKET (Packet Radio)

 

Histoire: Basé sur le ‘Packet Switching’, lequel fut développé pour le réseau ARPANET au milieu des années 60 (l’ancêtre RF de l’Internet tel que nous le connaissons), il en emprunte le protocole X.25 qui deviendra le AX.25. Les premiers radioamateurs utilisèrent des TNC (terminal node controller), développés par Doug Lockhart (VE7APU) en 1978, connectés d’un coté sur leurs ordinateurs et de l’autre sur leurs radios. C’est sans contredit l’apparition de l’ordinateur personnel qui permit l’avènement du Packet. De nos jours, le Packet est encore très utilisé, surtout en APRS.

 

Technique :Le Packet consiste en un modem, le TNC, connecté au radio et à l’ordinateur de l’usager qui l’utilise. De nos jours, grâce aux cartes de son de plus en plus performantes, il est possible de simuler un TNC virtuel au moyen d’un programme appelé AWGPE de George Rossopoulos (SVAWG). Le tout est effectué à partir de la carte de son de l’ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio.

 

Liens :

http://www.soundcardpacket.org/

http://www.astrosurf.com/luxorion/qsl-ham-history15.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/Packet_radio

http://fr.wikipedia.org/wiki/Automatic_Position_Reporting_System

 

Software:

http://www.sv2agw.com/ham/agwpe.htm

http://www.qsl.net/hamscope/

http://www.ui-view.net/

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

PACTOR

Acronyme: Du Latin "mediator" et TOR pour "Teleprinting Over Radio"

 

Histoire: Développé en Allemagne en 1991 par Ulrich Strate (DF4KV) et Hans-Peter Helfert (DL6MAA) pour améliorer l’AMTOR/SITOR. De nos jours, ce mode est particulièrement apprécié des stations maritimes pour envoyer et recevoir du courrier électronique.

 

Technique : Il combine l’efficacité du Packet, la correction d’erreurs (CRC) et "automatic request"’ (ARQ) de l’AMTOR. Il existe plusieurs types de PACTOR, PACTOR I, PACTOR II, PACTOR III. Chacun offrant différents niveaux d’avantages, d’inconvénients et de performances. Ce mode est normalement utilisé au moyen d’un MODEM, mais certains programmes permettent d’utiliser la carte de son d’un ordinateur en guise de TNC.

 

Liens :

http://www.astrosurf.com/luxorion/qsl-ham-history15.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/PACTOR

 

Software:

http://www.mixw.net/

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

AMTOR

Acronyme: Amateur Microprocessor Teleprinting Over Radio

 

Histoire: Développé dans les années 80 par Peter Martinez (G3PLX), l’AMTOR est basé sur le SITOR ,une forme évoluée de RTTY utilisée par les services maritimes des années 70.

 

Technique : L’AMTOR, avec une vitesse d’environ 100 Bauds, est légèrement plus performant que le RTTY,ceci grâce au FEC (Forward Error Correcting) qui compense pour les Bits manquant et également grâce à l’ARQ (Automatic Repeat Query) qui permet de redemander l’information non reçue lors de la première transmission. Ce mode est principalement utilisé au moyen de MODEM, mais peut également être utilisé au moyen d’une carte de son d’un ordinateur et via une interface numérique connectée au radio.

 

Liens :

http://en.wikipedia.org/wiki/AMTOR

http://www.astrosurf.com/luxorion/qsl-ham-history15.htm

 

Software:

http://www.mixw.net/

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

MFSK (MFSK16)

Acronyme: Multiple frequency-shift keying

 

Histoire: Développé au milieu des années 30, le MFSK est en quelque sorte l’ancêtre du clavier DTMF tel que nous le connaissons aujourd’hui. Ce mode fut principalement utilisé par les ‘Teleprinter’ jusque dans les années 60. Le MFSK16, dévelopé par Nino Porcino (IZ8BLY) et Murray Greenman (ZL1BPU), est le mode le plus récent.

 

Technique : Utilisant un ensemble de 16 tonalités, chacune distancée de 15.625 Hz, l’empreinte sonore COQUELET (ou PICCOLO du mode MFSK16) est particulièrement unique, et ce même pour un néophyte des modes digitaux. Le tout est effectué à partir de la carte de son de l’ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio.

 

Liens :

http://www.astrosurf.com/luxorion/qsl-ham-history15.htm

http://www.qsl.net/zl1bpu/MFSK/

http://en.wikipedia.org/wiki/Multiple_frequency-shift_keying

 

Software:

http://www.qsl.net/hamscope/

http://www.mixw.net/

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

THROB

Acronyme: Signifie pulsation et/ou battement en français. Palpitation est également un synonyme de ces mots.

 

Histoire: Développé par Lionel Sear (G3PPT) en 2000, le THROB est un nouveau mode qui utilise le DSP (digital signal processing) des ordinateurs pour décoder son information à des niveaux très bas. Récemment le THROBX a également vu son apparition en 2003.

 

Technique : Le THROB utilise la technologie FFT (Fast Fourier Transform), technologie utilisée pour les ‘Waterfall’ des modes digitaux en général, pour décoder et encoder les multiples signaux et tonalités que ce mode opère. Le tout est effectué à partir de la carte de son de l’ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio.

 

Liens :

http://f1ult.free.fr/DIGIMODES/MULTIPSK/throb.htm

http://www.astrosurf.com/luxorion/qsl-ham-history15.htm

 

Software:

http://www.mixw.net/

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

MT63

Acronyme: Modulated Tone + 63 (64 tonalités en réalité)

 

Histoire: Ce mode, plutôt robuste aux interférences et à l’évanouissement (fading), a été développé par Pawel Jalocha SP9VRC en 1997.

 

Technique : Utilisant 64 porteuses distancées de 15.625 Hz et étalées sur une largeur de bande de 1 KHz, ce mode est particulièrement efficace lorsque les conditions de propagation sont difficiles. De par sa largeur, il n’est pas conseillé lorsque les bandes sont congestionnées. Ce mode est un des nombreux à utiliser le DSP (digital signal processing) des ordinateurs pour décoder son information à des niveaux très bas. Le tout est effectué à partir de la carte de son de l’ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio.

 

Liens :

http://www.astrosurf.com/luxorion/qsl-ham-history15.htm

http://f1ult.free.fr/DIGIMODES/MULTIPSK/MT63.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/MT63

 

Software:

http://www.mixw.net/

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

HELLSCHREIBER (Feld-Hell, Hell)

Acronyme: Veux dire en anglais : "Brightly writer"

 

Histoire: Inventé en 1929 par Rudolph Hell, ce mode a été utilisé par les Allemands durant la deuxième guerre mondiale en conjoncture avec de l’encryptage pour préserver la confidentialité des documents.

 

Technique : Fonctionnant à l’origine comme un fac-similer, ce mode était caractérisé par l’impression de deux lignes identiques du message texte reçu. Ce mode a pour avantage de présenter le texte directement dans l’écran de l’utilisateur, tel un papier défilant dans une imprimante. De nos jours, le tout est effectué à partir de la carte de son de l’ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio.

 

Liens :

http://www.astrosurf.com/luxorion/qsl-ham-history15.htm

http://f1ult.free.fr/DIGIMODES/MULTIPSK/feldhell.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/Hellschreiber

 

Software:

http://www.mixw.net/

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

HF Fax (Radiofax)

Acronyme: Aucun, le nom dit tout.

 

Histoire: Ancêtre du SSTV, le fax fut inventé en 1911. La première transmission transatlantique fut effectuée en 1922. De nos jours, les Radiofax sont surtout utilisés par les services météo maritimes dans le but d’envoyer les cartes des derniers développements météo.

 

Technique : En SSB, deux porteuse audio, 1500KHz pour le blanc et 2300 KHz pour le noir, sont envoyées dans le but de recréer l’image à raison d'environs 60 à 120 lignes par minute. De nos jours, le tout est effectué à partir de la carte de son de l’ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio.

 

Liens :

http://en.wikipedia.org/wiki/Radiofax

 

Software:

http://www.weather.gov/om/marine/radiofax.htm

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

SSTV

Acronyme: Slow-scan television

 

Histoire: Développée par Copthorn Macdonald en 1957, cette technologie fut, en autres, utilisée sur les premiers vols spatiaux dont Vostok et Sputik5. En 1968, le FCC permit aux radioamateurs de classe avancée d’émettre des signaux SSTV.

 

Technique : Utilisant initialement une caméra et un modem appropriés, ce mode connait une révolution depuis les années 90, grâce aux ordinateurs et aux cartes de son plus évolués. De nos jours, le tout est effectué à partir de la carte de son de l’ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio.

 

Liens :

http://en.wikipedia.org/wiki/Slow-scan_television

 

Software:

↑Haut↑

-------------------------------------------------------------------------------------------------


DRM

Acronyme: Digital Radio Mondiale

 

Histoire: Formé en 1998, le consortium des manufacturier et radiodiffuseurs DRM a vu le jour dans le but d’offrir des solutions numériques sur les bandes ondes courtes AM. Puisque que le protocole est en licence ouverte (Open Source), il a été récupéré par les radioamateurs et est présentement utilisé pour des communications sous 30MHz.

 

Technique : La largeur de bande utilisée par les radiodiffuseurs est contenue entre 10 et 20 KHz. Par contre pour les besoins des radioamateurs, compte tenu des restrictions de largeur de bande, celle-ci est de 2.5KHz. Le DRM utilise la modulation COFDM (Coded Orthogonal Frequency Division Multiplex). Ce mode digital permet, contrairement à tous les autres, d’envoyer des fichier mais surtout de la voix numérisée sur les ondes directement. Le tout est effectué à partir de la carte de son d’un ordinateur et via une interface numérique connectée à un radio HF. AOR fabrique également un équipement destiné à faire exactement la même chose,mais sans ordinateur. Ces deux modes, quoique semblables, ne sont pas compatibles.

 

Liens :

http://www.astrosurf.com/luxorion/qsl-drm.htm

http://www.qslnet.de/member/hb9tlk/

http://www.melwhitten.com/

http://hamradio-dv.org/

http://www.drm.org/

 

Software: winDRM et FDMDV

http://n1su.com/

↑Haut↑